Retour à l'accueil

Im Schützengraben in den Vogesen

3. Bataillon, 1. bayerische Ersatz-Infanterie-Regiment


Rechercher un numéro

Années Mois Jour
Visualiser le fichier correspondant

 

 

 


Création, périodicité et durée


Ce journal de tranchées de la 1ère compagnie du 3e bataillon d'infanterie de réserve bavarois fut fondé et publié dans les tranchées vosgiennes par Paul Erkens et Philipp Krachenwitzer. Le premier numéro en parut en septembre 1915. Le journal parut ensuite environ deux fois par mois jusqu'au dernier numéro (n° 10), au début de l'année 1916.


Fabrication, tirage et diffusion


Après un premier numéro hectographié, les numéros 1 à 3 et 6 à 8 furent imprimés à Leipzig en caractères Borgis-Fraktur par Halberg & Büchting, les numéros 4, 5, 9 et 10 étant imprimés à Charlottenburg par Augustin & Co..

Le journal fut d'abord tiré à seulement 250 à 300 exemplaires, pour atteindre ensuite jusqu'à 10 000 exemplaires. Il était vendu au prix de 10 Pfennig l'unité (25 pour les numéros doubles) et des abonnements pouvaient être souscrits auprès des librairies de l'arrière. Les bénéfices du journal étaient redistribués pour 10% à Paul Erkens, le reste pour moitié à la maison d'édition et à une fondation berlinoise pour les aveugles.


Rédaction et illustrations


La rédaction en chef était assurée par Paul Erkens (qui réalisait également l'essentiel des illustrations), assisté pour les premiers numéros de Philipp Krachenwitzer.

Parmi les contributeurs du journal, on note, pour les textes : Paulemann, Alexander O. Becher (le journal publiant un extrait de son ouvrage Humor und Becher), Otto Falckenberg, Hans von Gaffen, Markus Geldmayr, le fantassin Josef Hangel, Hans Harbeck, le poète Alfred Henschke dit Klabund (le journal publia sa Lied der Kriegsfreiwilligen), Hörschelmann et Felix Lorenz.

Évolutions et curiosités à noter


Bien que le journal fût disponible en Allemagne, sa distribution à Berlin et dans la province du Brandenbourg fut interdite car le pasteur et député Meyer-Herford estimait que son contenu n'était pas conforme au sérieux exigé par l'époque.


Corpus numérisé :


N°s 1 (1915) à 10 (1916)


Cote(s) BNU :


D.12.074